< Retour à la liste

CP1805

18/12/2018

CALGARY, Alberta, Canada (Globe Newswire – le 18 décembre 2018) – New Millennium Iron Corp.(« NML » ou la « société ») (TSX : NML) est heureuse d’annoncer les initiatives prises ces derniers mois pour s’adapter aux changements des conditions du marché.

La société annonce également l’étude menée, avec l’aide de conseillers indépendants, de nouvelles possibilités d’affaires visant à diversifier ses intérêts dans le minerai de fer et les infrastructures. Dans ce but, NML a retenu les services de Cairn Merchant Partners (« Cairn ») pour que celle-ci fournisse des services consultatifs et de l’appui analytique à la nouvelle initiative d’affaires. De plus, un comité spécial d’administrateurs indépendants a été formé pour aider la direction et Cairn à examiner les possibilités et à faire des recommandations au conseil d’administration.

Au fur et à mesure que le secteur minier canadien des petites sociétés minières se remet graduellement des difficultés observées sur les marchés des matières premières et des capitaux des dernières années, NML se trouve dans une meilleure situation financière et est en mesure d’envisager des stratégies pouvant procurer des avantages à court terme aux actionnaires.

Se concentrer sur la stabilisation

NML se concentre davantage dernièrement sur sa stabilisation financière en respectant un programme rigoureux de conservation des liquidités. Parallèlement à une réduction importante des dépenses à la suite d'une restructuration, un programme d’investissement initié par des membres spécialisés du conseil d’administration a permis à la société d’être essentiellement neutre sur le plan de trésorerie.

Une petite équipe montréalaise travaille de façon interactive avec le conseil d’administration de la société pour gérer les priorités d’affaires et les activités générales. À cette équipe s’est joint Robert P. Boisjoli qui a été nommé, le mois dernier, directeur financier de la société. Fondateur de deux entreprises, M. Boisjoli siège au conseil d'administration d’entreprises publiques et privées ainsi qu’à ceux d’organismes sans but lucratif.

Le Port de Sept-Îles

Un accomplissement important pour NML a été l’entente en décembre 2017 d’un contrat contesté de juillet 2012 avec l'Administration portuaire de Sept-Îles (le « port ») qui a éliminé une obligation à long terme tout en préservant les droits d’accès de la société à la capacité d’expédition au nouveau quai multi-usagers maintenant en service.

Ceci a permis à NML de conclure en novembre dernier la vente annoncée plus tôt d’une partie de sa  capacité réservée du quai multi-usagers au port pour une somme de 4 millions de dollars en espèces et un flux de revenus sur 20 ans provenant des frais d’expédition du minerai de fer qui devrait commencer dans les prochains 12 à 24 mois. Toutefois, la société a conservé une capacité suffisante pour assurer le développement futur de ses propriétés en minerai de fer taconite.

Le minerai de fer

Les racines de NML sont ancrées dans le minerai de fer et la société continue de surveiller les tendances et l’évolution de ce marché. NML demeure bien positionnée pour approvisionner l’industrie mondiale de l’acier et du fer grâce à la position de ses propriétés importantes dans la fosse du Labrador avec des réserves et des ressources de taconite de longue durée, conformes au Règlement 43-101, qui ont fait l’objet d’études de faisabilité approfondies. Les aspects techniques et d’ingénierie sont connus et prêts à être discutés avec des partenaires et des investisseurs potentiels lorsque le marché le permettra.

Le contexte du marché actuel demeure un défi pour les nouveaux projets comme la mise en valeur des gisements en taconite de NML, mais la dynamique changeante sous la forme d’une migration vers du minerai de fer de meilleure qualité sur le plus grand marché mondial, soit celui de la Chine, et ailleurs, a ramené l’attention des sidérurgistes et des aciéristes sur la chimie particulièrement attractive et unique du minerai de fer de la fosse du Labrador.

NML a une participation dans un projet actif dans la région par son investissement dans Tata Steel Minerals Canada, qui termine maintenant une usine d’enrichissement de minerai de fer laquelle permettra non seulement d’ajouter du minerai à haute teneur à une gamme établie de produits de minerai expédié sans traitement préalable, mais aussi de produire toute l’année, par rapport à l’exploitation saisonnière actuelle.

Il faut aussi souligner que le segment des boulettes du marché du minerai de fer ciblé par NML, pour lequel le minerai de la société riche en taconite est idéal, est actuellement restreint en raison des contraintes sur le plan de l’offre.

L'investissement du gouvernement du Québec dans le redémarrage d’activités et de l'infrastructure a fourni un soutien important pour le minerai de fer dans l'est du Canada. NML en a bénéficié par le biais de ses ententes associées au port mentionnées plus tôt.

Bien que ces développements contribuent de façon positive et importante tant à la liquidité de la société  qu’à son positionnement pour l’avenir, la production à partir des propriétés en taconite n’est pas pour demain. Le coût en capital, les longs délais de mise en marché, les permis, les ententes avec les collectivités, la construction et le démarrage associés à notre projet à grande échelle exigent tous une vision et un engagement à long terme.

Alors que NML examine de nouvelles initiatives, la société et son actionnaire principal, Tata Steel, sont en train d’analyser les approches possibles en ce qui concerne les propriétés de taconite.


Back to Communiqués de nouvelles list
ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE ET À NOS COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Pour recevoir nos infolettres et communiqués de presse, merci de nous communiquer votre adresse courriel et de cliquer ici.