< Retour à la liste

CP1326

13/11/2013

CALGARY, Alberta, Canada (Marketwired – le 13 novembre 2013) – New Millennium Iron Corp. (« NML » ou la « société ») (TSX : NML) (OTCQX : NWLNF) vient d’annoncer ses résultats financiers pour le troisième trimestre se terminant le 30 septembre 2013.

La discussion qui va suivre sur la performance financière de la société repose sur les états financiers intermédiaires consolidés, résumés et non-vérifiés, et sur le rapport de gestion intitulé « Management’s Discussion and Analysis » (« MD&A ») qui ont été déposés sur le site web SEDAR à l’adresse www.sedar.com.

NML a fait progresser les initiatives sur ses principaux projets de minerai de fer au troisième trimestre, avec son partenaire stratégique et actionnaire Tata Steel Global Minerals Holdings PTE Ltée (« Tata Steel »).

Le projet de minerai de fer à enfournement direct (« DSO » pour Direct Shipping Ore), est opéré par la coentreprise Tata Steel Minerals Canada Ltée (« TSMC »), dont NML détient 20%. Il faut retenir : (1) le début des ventes commerciales; (2) la progression de la construction du complexe couvert de traitement minier et des installations auxiliaires; (3) l’accord de coentreprise avec Labrador Iron Mines Holdings Ltée sur le gisement Howse et sur l’accès ferroviaire; et (4) l’accord de coopération avec le Conseil de la communauté NunatuKavut.

En ce qui concerne le projet Taconite de NML : la dernière révision du rapport d’étude de faisabilité présentement effectuée par NML et Tata Steel avant sa présentation aux conseils d’administration respectifs de NML et de Tata Steel.

Sur le plan des affaires générales de NML : (1) l’investissement dans un nouveau quai multi-utilisateurs à Sept-Îles, Québec; et (2) la démission de Madame Cathy Bennett du conseil d’administration de NML.

La perte nette de NML pour les trois mois se terminant le 30 septembre 2013 s’élève à 1 856 000$ (0,01$ par action) comparativement à une perte nette de 3 086 000$ (0,02$ par action) pour la période correspondante en 2012. Cette perte représente des frais de 2 060 000$ (contre 3 489 000$ en 2012), après revenus d’investissement de 142 000$ (contre 247 000$ en 2012) et revenus sur honoraires de services de 62 000$ (contre 149 000$ en 2012). Les composantes principales des frais sont : les rémunérations à base d’actions de 922 000$ (contre 1 112 000$ en 2012), les frais généraux et administratifs de 660 000$ (contre 1 779 000$ en 2012), les frais de développement de marché de 134 000$ (contre 209 000$ en 2012) et les honoraires professionnels de 266 000$ (contre 244 000$ en 2012). Durant ce trimestre, NML a enregistré un montant de 239 000$ reçu de Tata Steel en relation avec son option sur le projet LabMag et sur le projet KéMag, ce qui vient réduire les frais généraux et administratifs dans l’état du résultat global de NML. Les frais généraux et administratifs de NML pour le troisième trimestre de 2012 incluaient un ajustement pour les paiements effectués par Tata Steel pour cette même option mais pour des périodes précédentes. Par conséquent, les frais généraux et administratifs de ce trimestre étaient augmentés au net de 568 000$.

Le fonds de roulement de la société s’élève à 37 063 000$ au 30 septembre 2013 (contre 63 040 000$ au 31 décembre 2012). La perte nette de NML pour les neuf mois se terminant le 30 septembre 2013 s’élève à 6 112 000$ (0,03$ par action), comparativement à une perte nette de 6 876 000$ (0,04$ par action) pour la période correspondante en 2012. Cette perte représente des frais généraux et administratifs de 6 881 000$ (contre 8 330 000$ en 2012), partiellement compensés par les revenus sur honoraires de services de 203 000$ (contre 586 000$ en 2012), par les revenus d’investissement de 563 000$ (contre 863 000$ en 2012) et autres revenus de 2 000$ (contre 6 000$ en 2012). Ici aussi, les composantes principales des frais généraux et administratifs sont : les rémunérations à base d’actions de 3 294 000$ (contre 3 843 000$ en 2012), les frais généraux et administratifs de 1 978 000$ (contre 2 491 000$ en 2012), les honoraires professionnels de 764 000$ (contre 791 000$ en 2012), et les frais de développement de marché de 519 000$ (contre 670 000$ en 2012). Durant les neuf mois se terminant le 30 septembre 2013, NML a enregistré un montant de 1 339 000$ (contre 500 000$ en 2012) reçu de Tata Steel en relation avec son option sur le projet LabMag et sur le projet KéMag, ce qui vient réduire les frais généraux et administratifs dans l’état du résultat global de NML.

Comme détaillé dans la note 10 des états financiers, la valeur des actifs d’exploration et d’évaluation de NML a augmenté de 54 141 000$ au 31 décembre 2012 à 60 024 000$ au 30 septembre 2013, soit de 5 883 000$. Les composantes principales des propriétés minérales au 30 septembre 2013 sont : les licences minérales pour 2 965 000$, le forage pour 34 869 000$, l’évaluation des ressources pour 35 848 000$, l’environnement pour 17 760 000$, et l’amortissement des avoirs et équipements pour 119 000$, déduction faite des crédits d’impôts et taxes minières pour 12 972 000$ et des paiements par Tata Steel de 18 565 000$.


Back to Communiqués de nouvelles list
ABONNEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTRE ET À NOS COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Pour recevoir nos infolettres et communiqués de presse, merci de nous communiquer votre adresse courriel et de cliquer ici.