Environnement

Depuis le milieu des années 1970, l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social est obligatoire pour tout grand projet au Canada. Compte tenu de la séparation constitutionnelle des compétences, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux disposent chacun de leur propre processus d'évaluation. Nombre de traités modernes - notamment la Convention de la Baie-James et du Nord québécois ("CBJNQ") et la Convention du Nord-Est québécois ("CNEQ") - instituent des régimes d'évaluation spécialement conçus pour protéger les droits issus des traités et qui confère à leurs signataires un rôle particulier dans le processus d'évaluation.

L'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social ne vise pas à freiner le développement, mais plutôt à favoriser une croissance axée autant que possible sur la préservation du milieu naturel et qui prend en considération les droits, les préoccupations et les intérêts des parties concernées. Nombreux sont les régimes qui prévoient des audiences publiques et offrent aux personnes et aux groupes intéressés diverses occasions de s'exprimer.

Au cours des dernières années, la notion de durabilité et l'obtention obligatoire de ce qui est communément appelé "l'acceptation sociale" sont devenues des aspects importants de l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social.

Lorsque plusieurs projets de développement sont réalisés ou planifiés dans une région donnée, l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social tente de déterminer dans quelle mesure les impacts des projets respectifs interagiront et seront susceptibles d'entrainer des impacts cumulatifs.

Comme NML entend mener ses activités d'exploitation minière dans plusieurs juridictions, à savoir dans les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador et de Québec et dans les territoires visés par la CBJNQ et la CNEQ, la situation peut s'avérer complexe.

NML fait preuve de proactivité en matière d'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social. Dès les premières étapes de planification, elle communique avec les instances responsables et élabore ses projets de concert avec elles en vue d'éviter ou d'atténuer les impacts négatifs. Qui plus est, elle leur apporte son entière collaboration pour faire en sorte que l'ensemble des documents présentés répondent aux normes les plus élevées et que les processus d'évaluation se déroulent en toute efficacité.

Concernant la question d'atténuation des impacts environnementaux, il importe de souligner au moins deux éléments importants à propos du projet DSO : les infrastructures de traitement et les installations connexes seront situées dans une ancienne zone industrielle ayant déjà fait l'objet d'activités d'exploitation minière entre les années 1950 et le début des années 1980; des mines épuisées où ne vit aucune espèce halieutique seront utilisées pour éliminer les résidus miniers et l'eau de procédé, ce qui aura pour effet d'éviter certains des principaux impacts négatifs inhérents à l'exploitation minière.

Jusqu'à présent, NML a obtenu le feu vert des gouvernements de Terre-Neuve-et-Labrador, du Québec et du Canada pour les deux premières étapes du projet DSO sans avoir à apporter de modifications majeures à ses documents pertinents. 

L'exploitation minière dans les régions nordiques comporte un défi de taille : la restauration, à l'aide de plantes indigènes et de la main d'oeuvre locale, de vastes habitats parfois perdus. À cet égard, NML tente de mettre sur pied un projet de recherche en partenariat avec l'Université Laval en vue d'élaborer des techniques de restauration capables d'engendrer des résultats rapides et durables.

Dans une perspective d'avenir, NML continuera d'évaluer les répercussions sociales et environnementales qui découlent de l'exploitation d'autres gisements de minerai à enfournement direct. En outre, elle a amorcé une étude de faisabilité de ses gisements de taconite LabMag et KéMag, laquelle comporte un volet environnemental non négligeable. Dans la foulée des initiatives susmentionnées, NML mettra en pratique son expertise et les enseignements tirés jusqu'à ce jour pour veiller au respect le plus total des normes sociales et environnementales en vigueur.

Pour en savoir plus sur les projets :