Ville de Schefferville

La Ville de Schefferville ("VdeS") a été fondée par la Compagnie minière IOC afin de permettre l'exploitation des gisements riches en minerai de fer de la région. Constituée en personne morale en 1955 au début des activités de IOC, la Ville a conservé son statut juridique malgré la fermeture des mines en 1982.

La VdeS est régie par la Loi sur les cités et villes. De plus, depuis novembre 1990, elle est administrée sous l'égide du gouvernement du Québec en vertu de la Loi concernant la Ville de Schefferville, qui prescrit la prestation des services municipaux, la délimitation du territoire de la ville, l'administration de ses affaires et la tenue d'élections municipales. En outre, la loi stipule que la municipalité doit être administrée par un administrateur nommé par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et détenant les pouvoirs et obligations d'un maire et d'un conseil municipal, jusqu'à ce qu'un conseil municipal soit élu lors d'une élection déclenchée par le gouvernement du Québec.

La VdeS est située entre les lacs Pearce et Knob, à environ 515 kilomètres au nord de Sept-Îles en train. Son territoire s'étend sur 9 644 hectares.

En 2006, Schefferville comptait 202 habitants. Évidemment, sa population était bien plus nombreuse lorsque les mines étaient ouvertes : 1 995 personnes en 1971, 3 429 en 1976 et 3 271 en 1981. La population non autochtone travaille principalement à servir les deux populations autochtones et à satisfaire les besoins des pourvoiries et de l'industrie minière.

En 2006, 45 % de la population avait le français comme langue maternelle, 18 % l'anglais, 35 % ni l'une ni l'autre et 42,5 % parlait l'anglais et le français.

Une partie du réseau de routes minières construites par IOC pour ses activités se trouve à l'intérieur des limites de la municipalité. Ces anciennes routes, situées sur les terres publiques, longent la frontière du Québec et du Labrador et donnent accès à des ressources que l'on trouve principalement au Labrador. Certaines mènent à des secteurs de loisirs aux lacs Squaw, Chantal et MaryJo, au Québec.

Ni le réseau routier municipal ni le réseau de routes minières ne sont reliés au réseau routier provincial au Québec ou à Terre Neuve-et Labrador.

L'aéroport de Schefferville dessert environ 1 500 personnes dans la région.

La ville compte également une gare ferroviaire. Le service est offert par le chemin de fer de QNS&L entre Sept Îles et Émeril et par Transport Ferroviaire Tshiuetin inc. entre Émeril et Schefferville.

Vue aérienne de Schefferville (http://public.ntic.qc.ca/deg/)

Schefferville - Objectif Nord de TeleQuebec

Schefferville - Nouvelles en lien

CP1321

11/07/2013 Chargement par Tata Steel Minerals Canada de son premier train de produits de minerai de fer à enfournement direct
En savoir plus Télécharger le communiqué de presse

CP1307

12/03/2013 Accords positifs sur le projet de minerai de fer à enfournement direct, entre Tata Steel Minerals Canada Ltée et Labrador Iron Mine Holdings Ltée
En savoir plus Télécharger le communiqué de presse

CP1224

23/10/2012 Mise à jour sur la progression du projet DSO et sur les plans de production visant à atteindre 6 mtpa
En savoir plus Télécharger le communiqué de presse

CP1222

12/09/2012 Début d’extraction initiale du minerai de fer commercialisable du projet DSO
En savoir plus Télécharger le communiqué de presse
Retour à la liste Communauté Voir la carte interactive